filles en jeans
Mode

Porter des jeans en étant écolo, c’est possible !

La fabrication des jeans représente un véritable danger pour l’environnement. Depuis quelques années, on assiste cependant de plus en plus à un regain de prise de conscience, avec un processus de fabrication plus respectueux de la nature. Il est donc désormais possible de porter un jean tout en participant à la protection de la planète. Pour cela, il suffit de suivre quelques conseils et d’avoir conscience de l’impact écologique de la fabrication de ce vêtement.

L’impact écologique de la fabrication des jeans

La manufacture des jeans impose un lourd tribut à la nature. Chaque étape de la production, depuis la culture du coton jusqu’à l’emballage des pantalons en passant par le filage, nécessite une importante quantité de ressources et d’énergie. De plus, l’utilisation de certaines matières chimiques pendant le processus occasionne la production massive de déchets et contribue au réchauffement climatique. En reprenant étape par étape le circuit de confection des jeans, vous comprendrez plus clairement leur impact sur l’environnement.

La production du coton

Le coton est certes un textile précieux, mais il est aussi très énergivore. Il nécessite une très grande quantité d’eau pendant sa période de pousse et beaucoup de chaleur lors de la maturation des graines. Ces conditions sont normalement réunies durant les saisons de culture. L’explosion de la consommation depuis quelques décennies a toutefois entraîné l’augmentation de la production et la plantation hors saison.

Le besoin d’eau est alors comblé par une forte irrigation des champs. En moyenne, il faut 5 à 17 litres d’eau pour faire pousser 1 g de coton. La fabrication d’un jean de taille adulte, quant à elle, demande entre 600 et 800 g de coton, sans compter le gâchis enregistré lors du filtrage. C’est ainsi que la mer Aral d’Asie a perdu près de 75 % de sa surface pour alimenter les besoins en irrigations des champs de coton. Outre l’humidité, la production de l’or blanc nécessite l’utilisation d’engrais chimique. Ceux-ci sont généralement responsables d’une pollution massive des sols et des eaux souterraines, principaux réservoirs d’eau potable.

Fabrication du jean : le filage du coton

La production des fils textiles à partir du coton nécessite l’utilisation de machines entièrement mécanisées. La pollution est encore plus importante, car ces appareils consomment de l’électricité produite à base du charbon ou du pétrole, ce qui accentue l’émission de gaz à effet de serre. Une fois le filage terminé, les fils de textiles obtenus sont lavés et peints. Une centaine de kilos de pétrole, du solvant et plus de 1 000 litres d’eau sont utilisés pour cela. Des colorants chimiques y sont également ajoutés par certaines marques pour donner un ton plus prononcé aux vêtements. S’il n’y a aucun risque à les porter, les polluants se répandent dans les machines à laver, puis sont directement déversés dans la nature.

Le tissage et l’assemblage lors de la fabrication de vêtements en jean

Si le tissage et l’assemblage ne nécessitent aucune autre ressource naturelle, plusieurs kilos de fils sont perdus pendant cette étape. De plus, les accessoires de jeans tels que les fermetures, les rivets, les poches et les boutons sont exportés depuis d’autres pays. Leur transport nécessite du carburant et augmente l’empreinte carbone. Les émissions de CO² sont évaluées à 20 kg en moyenne. Le délavage de jeans pour leur donner un aspect usé et plus esthétique est tout un autre processus qui demande une grande quantité d’énergie, mais aussi du sable, ce qui libère des poussières dangereuses dans l’environnement. On n’oublie pas non plus les dommages sanitaires subis par les travailleurs qui interviennent dans les usines de production.

jean français écolo

Acheter français, c’est aussi acheter plus écolo

De plus en plus de fabricants des jeans français et autres vendeurs de vêtements made in France comprennent l’importance de la prise en compte de l’aspect écologique dans le processus de fabrication des jeans. Le made in France devient alors le meilleur allié de l’écoconception et se veut être irréprochable sur le plan environnemental. De plus, les jeans fabriqués dans l’Hexagone sont soumis aux normes imposées par l’Union européenne via le règlement Reach qui régule l’utilisation des substances chimiques lors de la production des vêtements. Celles dont l’impact environnemental et sanitaire est jugé préoccupant sont par exemple écartées de la production. Cela participe à réduire la pollution lors de la fabrication des jeans.

La relocalisation en masse des entreprises françaises, depuis le retour en grâce du made in France, réduit par ailleurs la distance entre le lieu de production des jeans et leur lieu de vente. Cela implique une diminution conséquente de l’empreinte carbone. Les jeans français sont également réputés pour leur qualité et leur solidité, ce qui leur garantit une durabilité impressionnante. Ils sont aussi recyclables. Cette démarche permet d’économiser une importante quantité d’énergie et de matériaux, pouvant servir à d’autres fins plus utiles à la société. Lorsque vous optez pour des pantalons produits dans l’hexagone, vous faites un pas de plus vers l’écoresponsabilité.

Optez pour un jean bio pour limiter votre impact écologique

La conception de jeans écoresponsable diffère de celles des jeans classiques. Le coton utilisé pendant le processus est tout d’abord entièrement certifié bio. Sa production ne requiert pas de produits toxiques, à l’instar des engrais et des pesticides. De plus, la quantité d’eau utilisée pour l’irrigation de leur champ est très limitée, en raison de la faible production de ce type de coton. On estime la culture de cette matière à environ 1 % de la production mondiale de coton.

En lieu et place de l’or blanc, les fabricants de jeans bio utilisent également les fibres recyclées. Leur impact environnemental est beaucoup moins élevé que celui de toute autre fibre textile. Ils proviennent d’anciens vêtements et leur teinture ne nécessite pas l’utilisation de colorants chimiques dangereux pour la santé de l’Homme et celle de l’environnement. Si a priori, on peut penser que le jean bio issu de fibres recyclées perd tout son côté esthétique, ce n’est pas le cas dans la pratique. On ne retrouve aucune différence entre les pantalons recyclés et ceux produits directement à base de matière première. Les jeans bio sont par ailleurs durables et donc plus économiques.

Exemples de valeurs à chercher chez un fabricant de jeans

Il est extrêmement difficile de distinguer les marques éthiques des autres, car de nombreuses entreprises tentent de se convertir par opportunisme et de tromper la vigilance des consommateurs. Pour les démasquer, vous devez rechercher certaines valeurs fondamentales chez eux. En leur absence, concluez qu’il ne s’agit pas de fabricants sérieux.

La compétence des fabricants de jeans

Être un concepteur écoresponsable nécessite une certaine maîtrise des normes environnementales et des impacts écologiques des produits jugés toxiques aussi bien pour l’Homme que pour la nature. L’entreprise ne limite pas seulement son empreinte carbone. Elle veille également aux conditions de travail de ses ouvriers et prend des mesures pour les protéger des dangers chimiques.

La transparence

Dans le domaine de la mode écoresponsable, la transparence est un facteur important. Une marque honnête se doit d’informer sa clientèle sur les questions relatives à la fabrication de ses jeans. Pour cela, le fabricant renseigne ses consommateurs sur les matières utilisées dans la manufacture de ses produits et leur traçabilité à chaque étape de la production.

Le respect de l’humanité

Même si elle exerce une activité commerciale, le business n’est pas au cœur des motivations d’une marque de jeans écoresponsable. Elle se concentre plutôt sur les défis environnementaux qui s’imposent et sur l’importance des relations humaines. Chaque consommateur peut ainsi apporter sa pierre à l’édifice et participer à l’amélioration de la société.

L’exigence des fabricants de jeans

Un fabricant écoresponsable a une vision qui est de renforcer son attention sur chacun de ses engagements. En conséquence, il ne peut s’écarter de ses valeurs pour s’ouvrir à une opportunité financière de court terme. Quels que soient les changements que connaîtra le marché, une véritable marque écoresponsable ne changera jamais son approche pour satisfaire à la demande.