bugnes lyonnaises à dégsuter
Food

Comment déguster les meilleures bugnes lyonnaises ?

Carnaval et carême riment souvent avec bugnes lyonnaises. Durant cette période, la tradition lyonnaise veut que vous confectionniez ou achetiez ces délicieux beignets sucrés. Dans cet article, faisons ensemble le tour de cet entremets gourmand. Apprenez à en faire et faites plaisir à vos convives au prochain mardi gras ! Qu’y a-t-il à savoir sur les bugnes lyonnaises ?

Les bugnes de Lyon : qu’est-ce que c’est ?

Le mot bugne vient du terme lyonnais bugny qui désigne un beignet. Vous trouverez les bonnes adresses autour des spécialités de Lyon en ligne. Les bugnes de Lyon sont donc des pâtisseries, des petits beignets plus exactement. Vous trouverez sur les étals des boulangeries des bugnes fines et plates de couleur jaune ainsi que d’autres rouges et épaisses. Elles sont confectionnées avec de la farine, des œufs, du lait, du beurre ainsi que du sucre. Vous pourrez incorporer de la levure afin de faire gonfler votre préparation en plus de la rendre moelleuse.

Les bugnes sont craquantes en plus d’être légères grâce à leur façonnage. Nous vous recommandons alors d’étirer correctement votre pâte. Vous l’étalez très finement afin de lui donner cette texture. Incisez-les au centre pour pouvoir introduire une des extrémités. Après les avoir frites, vous les saupoudrez finement ou généreusement de sucre glace. C’est selon vos préférences.

Au bout du compte, vous obtenez ces petites merveilles sucrées, fines ou épaisses. « La Fête de la Bugne » est organisée chaque année dans le petit village ardéchois de Saint-Jean-le-Centenier. Elle est programmée le premier week-end de décembre, depuis 1997. Vous avez aussi des bugnes en Espagne, en Italie où ils sont appelés chiacchiere, ainsi que dans d’autres pays d’Europe. Elles sont toutes moelleuses, sucrées, grasses et délicieuses.

bugnes lyonnaises

Quelles sont les origines des bugnes lyonnaises ?

D’après les historiens, les origines des bugnes lyonnaises remontent au moyen-âge dans le Duché de Savoie. Leur confection s’est peu à peu étendue dans la Vallée du Rhône, la Franche-Comté, l’Auvergne et dans la Loire. Dans Pantagruel, paru au début du XVIème siècle, François Rabelais en parlait au même titre que les autres spécialités culinaires lyonnaises. À l’époque, ces gourmandises se mangeaient déjà durant la période de mardi gras, au début du mois de février.

À la base, très peu d’ingrédients intégraient leur préparation. C’était uniquement un mélange de farine, d’eau et de levure de bière. En effet, l’église interdisait toute consommation de produits gras pendant la période du carême. Le tout devait être frit correctement, puis saupoudré de sucre avant d’être consommé. Le beurre, le lait ainsi que l’œuf ont été ajoutés à la fin du XIXème siècle. Les règles s’étant assouplies.

Désormais, vous pouvez trouver des bugnes aux multiples saveurs :

  • à la vanille,
  • à la cannelle,
  • à la bergamote,
  • à l’essence d’amande amère,
  • au rhum,
  • au citron.

Bien d’autres saveurs peuvent entrer dans la confection des bugnes, désormais.

Comment faire vos propres bugnes à la maison ?

Vous avez toujours les mêmes ingrédients pour fabriquer ces gourmandises sucrées. Le secret pour confectionner vos propres bugnes à la maison est dans le dosage afin qu’elles soient ni trop dures, ni trop molles. Le temps de préparation moyenne est de 25 min.

Les ingrédients de votre pâte à bugnes lyonnaises :

  • 500 g de farine,
  • 120 g de beurre mou que vous aurez sorti un peu plus tôt de votre frigidaire,
  • 1 sachet de levure boulangère (5 g),
  • 4 œufs,
  • 30 g de sucre en poudre,
  • le zeste d’un citron ou le parfum de votre choix,
  • une tasse de lait tiède,
  • une pincée de sel,
  • de l’huile.

Vous pouvez remplacer le beurre par du saindoux.

Une fois tous ces ingrédients réunis, versez la tasse de lait tiède dans un bol du pétrin. Ensuite, incorporez le sucre, la levure, les œufs battus, puis le parfum. Laissez le mélange reposer pendant environ une demi-heure jusqu’à ce qu’il devienne mousseux. Ajoutez-y petit à petit la farine, puis le sel. Pétrissez le tout à la main ou à la machine pour obtenir une préparation homogène qui ne colle plus aux parois de votre bol. Introduisez au fur et à mesure les petits carrés de beurre. Désormais, votre mélange doit être souple en plus d’être élastique. Dans le cas contraire, soit une pâte collante, nous vous conseillons d’y ajouter une cuillerée à soupe de farine. Maintenant, formez une boule, puis couvrez avec du linge propre. Laissez reposer à température ambiante dans un endroit sec pendant deux heures. Votre pâte devrait doubler de volume.

La dernière étape consiste à façonner vos bugnes lyonnaises. Dégazez le mélange avec votre poing. Farinez votre plan de travail, ensuite étendez-le avec un rouleau à pâtisserie. Il sera d’une épaisseur d’environ 5 mm. Découpez des bandelettes d’une largeur d’environ 4 cm, puis formez des losanges ou des rectangles. Donnez-leur la taille que vous souhaitez. Incisez au centre de chaque bugne et faites passer l’extrémité par ce trou. Vous obtenez une espèce de nœud. Déposez chaque portion sur un plateau, tout en faisant chauffer l’huile. Une fois que cette dernière frémit, plongez-y délicatement chacune des portions. Faites attention de ne pas laisser fumer votre friture, sinon vous serez déçu du résultat. Laissez dorer la première face, puis retournez et cuisez l’autre côté. La cuisson ne doit pas dépasser une minute. Retirez et laissez égoutter sur du papier absorbant. Avant la dégustation, saupoudrez vos bugnes lyonnaises de sucre glace. Bonne dégustation !

Concernant la forme, vous n’êtes pas obligé de leur conférer cet aspect tressé. Des rectangles irréguliers sans les plier feront aussi l’affaire. L’important est de toujours mettre la fente au milieu.

Comment servir vos bugnes lyonnaises ?

Vous pouvez déguster et servir vos bugnes lyonnaises à tout moment de la journée. Au petit déjeuner ou lors de votre pause café, vous les accompagnerez d’une confiture, tout en sirotant votre café ou votre thé. Vous avez aussi la possibilité d’ajouter une délicieuse crème chantilly. Ces gourmandises s’accordent parfaitement avec du vin blanc « jeune » produit dans cette même région, de préférence. Toutefois, vous pouvez notamment servir un bon Crémant de Die, un Gaillac mousseux, un Muscat de Saint-Jean-de-Minervois ou encore un Limoux blaquette de Limoux.

Nous vous recommandons de faire frire vos bugnes lyonnaises, juste avant de les déguster. Préparez alors votre pâte en avance. Ne les gardez pas non plus pour le lendemain, car elles se conservent plutôt mal.