Label Made in France : que valent vraiment les produits « fabriqués en France » ?

Label Made in France : que valent vraiment les produits « fabriqués en France » ?

Selon une étude IFOP, 92% des Français considèrent que les produits made in France correspondent à des produits de qualité. 75% des Français sont d’ailleurs prêts à payer plus cher pour un produit fabriqué dans l’Hexagone. Les industriels l’ont bien compris et il est désormais monnaie courante de voir étalés des drapeaux tricolores ou des mentions bien senties, y compris sur des produits non alimentaires.

Mais qu’en est-il de la qualité réelle des produits estampillés made in France ? Quelles sont les règles et les limites de ce label plébiscité par les consommateurs ? Eléments de réponse dans cet article.

Une mention d’origine pas toujours très claire

Dans l’Union Européenne, il n’existe aucune obligation légale de faire mention de l’origine d’un produit si celui-ci n’est pas alimentaire. Pour les industriels et artisans qui souhaitent informer de l’origine de leur produit, il y a bien sûr des règles à respecter.

Pour la mention Made in France, la Direction Générale des Douanes et Droits Indirects (DGDDI) veille à ce que chaque produit :

  • Ait été au moins partiellement transformé en France, même avec des matières premières non françaises ;
  • Ou respecte un seuil maximal de matières premières non françaises par rapport à son prix ;
  • Ou affiche une codification douanière dissemblable des composants non issus de l’Hexagone.

Dans les faits, cela revient à dire que votre produit estampillé « Made in France » peut être fabriqué en partie avec des matières qui ne sont pas fabriquées en France, ou encore que ce produit peut avoir été partiellement transformé hors de nos frontières.

Si la loi française ne définit pas clairement ce que doit recouvrir le label Fabriqué en France, la Direction Générale de la Concurrence, de la Consommation et de la Répression des Fraudes (DGCCRF) entend traquer et condamner les pratiques trompeuses qui usent de ce label « qualitatif » sans réelle preuve de l’origine du produit.

Des labels plus précis pour un contrôle qualité plus strict

Logo Fabriqué en France

Face à la relative confusion face au « Made in France » à l’échelle européenne et nationale, certaines initiatives privées ont permis de voir l’apparition de nouveaux labels, parmi lesquels :

  • Origine France Garantie : créé en 2011, ce label « assure aux consommateurs la traçabilité du produit en donnant une indication de provenance claire et objective ». 50 à 100% du prix de revient unitaire est français, et les caractéristiques essentielles du produit sont d’origine France.
  • France Terre Textile : cet organisme indépendant confère un label de qualité aux produits textiles dont 75% minimum des opérations de production sont réalisées en France, en respectant des critères de fabrication en circuit court.
  • Les indications géographiques protégées: si ces indications sont surtout utilisées pour les produits alimentaires, certains produits manufacturés d’exception sont également concernés : citons par exemple le siège de Liffol, les tapis et tapisseries d’Aubusson, la porcelaine de Limoges ou encore la Charentaise de Charente-Périgord.

Ces labels plus stricts supposent un contrôle qualité plus précis, et par conséquent des objets conçus en grande partie en France. Ce qui n’est pas toujours le cas avec la mention un peu confuse de « Made in France ».

Made in France : toujours un gage de qualité ?

Femme avec un thé, une marinière et un béret

Les entreprises ont compris que cette mention était un véritable atout pour se démarquer de leurs concurrents, tout en revoyant leurs prix de vente à la hausse. Les produits 100% fabriqués en France ne cherchent d’ailleurs pas longtemps leur principal atout marketing : c’est bien l’origine de leur fabrication qui sera mis en avant ! On pense évidemment au Slip Français dont la communication a été copiée par de nombreuses marques récentes.

On observe aujourd’hui un mouvement de retour vers la fabrication française, alors que les entreprises tricolores ont eu tendance, durant le siècle passé, à externaliser leur production pour des raisons budgétaires. Est-ce avant tout pour des raisons marketing ou au nom d’une véritable démarche qualité ?

Tout comme les symboles français omniprésents sur les emballages (le coq, la Tour Eiffel, le béret, le drapeau tricolore…) ne doivent pas tromper le consommateur, la mention « Made in France » doit également être lue avec circonspection. Ce n’est pas parce qu’un produit est fabriqué en France qu’il est éthique, écologique ou encore de qualité.

Charge reste donc au consommateur de vérifier par lui-même ces points, et bien sûr de se renseigner sur l’origine exacte du produit et des matières qui le composent.

A lire sur le même sujet

Pas d’avis de passage : comment récupérer son colis ?

Pas d’avis de passage : comment récupérer son colis ?

Objectif zéro déchet : 10 alternatives écologiques aux objets du quotidien

Objectif zéro déchet : 10 alternatives écologiques aux objets du quotidien

Un EVJF gratuit ou pas cher

Un EVJF gratuit ou pas cher

Mini-sneakers : n’ayez plus peur d’abîmer vos sneakers, elles sont dans votre poche !

Mini-sneakers : n’ayez plus peur d’abîmer vos sneakers, elles sont dans votre poche !