Collection de différents sextoys
Lifestyle

Pourquoi le marché du sex-toy est-il en plein boom ?

Longtemps considérée comme une pratique démoniaque, l’utilisation du sex-toy s’est largement démocratisée à la fin du XXe siècle, en particulier dans les pays occidentaux. Aujourd’hui, il n’est pas rare d’entendre des gens revendiquer le recours à leurs services, autrefois employés de façon solitaire et cachée. Dans cet article, nous vous détaillerons les origines du boom de ce marché, sans oublier de préciser ce qui l’a rendu si populaire.

Identifier ses besoins et ses attentes en la matière

Plus les années passent, plus les orientations sexuelles s’affirment au grand jour, donnant lieu à des conversations décomplexées avec des proches ou des étrangers. Acheter un jouet sexuel est aujourd’hui un acte « banal » que l’on pourrait comparer à l’achat d’un produit d’hygiène ou de soin. Le but étant d’atteindre un orgasme, sans forcément attendre l’intervention d’une personne consentante. Un grand nombre d’utilisateurs de sex-toy pensent que ces accessoires peuvent aider à sauver une vie sexuelle en berne, tout en ajoutant du piment sous la couette.

Pour effectuer le bon choix en matière de sex-toy, les professionnels du secteur recommandent avant tout l’identification précise des besoins et des attentes recherchés à travers l’objet. S’agit-il d’une envie tournée vers l’expérimentation de nouvelles dimensions sexuelles ? Le sex-toy aura-t-il une fonction palliative ? Cherchez-vous seulement à briser la routine ? Afin d’éviter les regrets, cet achat devra être effectué de façon éclairée. À ce propos, le calendrier de l’avent érotique propose une sélection de 24 articles visant l’atteinte de nouvelles sensations sexuelles ultra-excitantes.

Un marché florissant

Le marché de l’orgasme a le vent en poupe ! Les confinements successifs dus à la pandémie du Covid-19 ont eux, en France comme à l’étranger, un effet démultiplicateur sur les ventes de sex-toy. Aux quatre coins du monde, les confinés ont dû trouver une manière de se vider l’esprit. Le journal Le Point a d’ailleurs écrit un article à ce sujet : selon ce dernier, les confinés ont été des millions à faire l’acquisition d’au moins un sex-toy durant l’une des périodes de confinements. L’achat de tels objets a été, pour bon nombre de personnes, une alternative à la morosité ambiante, à l’ennui et surtout, une manière de s’occuper agréablement. En effet, l’enfermement commun qui a résulté de cette pandémie a boosté les ventes de jouets coquins. Mais il faut rappeler que le recours à ces objets était déjà en nette augmentation ces vingt dernières années.

Un business à haut potentiel d’évolution

En 2018, le marché du sex-toy était estimé à 25 milliards de dollars, et ce, uniquement pour le créneau du sex-toy. Ces chiffres poussent toujours plus de fabricants à innover dans les technologies des modèles mis en vente. Objectif ? Attirer de nouveaux clients avec un sex-toy réinventé au goût du jour. Dans cette perspective, ce dernier pourra être écolo (garantis sans phtalates) ou engagé contre la déforestation. Et les prévisions annoncées ne font que booster la motivation des spécialistes de ce secteur. Selon l’institut Kantar, le marché des objets sexuels pourrait atteindre 70 milliards de dollars dans les 5 prochaines années. Affaire à suivre…