sneakers de luxe pour femme
Mode

Le phénomène des sneakers de luxe pour femmes

Communément appelé basket ou tennis, un sneaker est à la base une chaussure de sport. De nos jours, son utilisation a totalement dévié. Que ce soit dans la vie de tous les jours, pour des évènements remarquables ou des soirées, le sneaker s’est imposé sans soucis et fait à présent partie des habitudes vestimentaires d’un bon nombre de personnes. Le secteur exigeant de la mode n’y échappe pas. Il est possible de retrouver les sneakers dits de « luxes » pour femmes lors de prestigieux défilés ou en vente dans les hautes maisons de couture. Que faut-il savoir sur cette chaussure ? Zoom sur l’univers des baskets de luxe pour femmes.

Qu’est-ce qu’une basket de luxe ?

Ayant toujours été classées comme des accessoires sportwears, les sneakers ou baskets sont par la force des choses devenues des chaussures pour tous les usages. Certaines permettent même d’être habillée avec des marques de luxe, comme Versace, qui ont investi le marché. Désormais considérées comme des indispensables de la mode, elles ont été confectionnées des mains des plus grands créateurs.

Chaque nouvelle collection est synonyme d’innovation. Le confort, le design et la qualité qu’offrent ces chaussures mettent d’avis toutes les femmes. En effet, simplistes ou extravagants, les différents modèles de baskets de luxe rehaussent votre style.

Quelle est la première basket de luxe ?

Pour en savoir plus à ce sujet, faisons un stop dans le temps afin de mieux comprendre les choses.

Création des sneakers

C’est tout juste après sa découverte au XV siècle que le caoutchouc occupa une place importante, notamment avec le phénomène de la vulgarisation du caoutchouc au début du XIX siècle (1839) grâce à l’américain Charles Goodyear. Il est alors possible de créer une matière flexible, malléable et résistante à l’eau. L’implication de ce processus dans la fabrication des chaussures au début du XX siècle n’est autre qu’il augmente la durée de vie des semelles.

La première série de sneakers

Lancée par la maison United State Runnert Company en 1916, la Keds est le tout premier sneaker doté d’une semelle souple en caoutchouc. S’en suit la première création de la marque Converse intitulée : All Star, dont la spécificité reste l’intégration d’une partie montante censée protéger le pied des entorses.

D’autres entreprises ont vu le jour par la suite. On note la création de Puma par les frères Rudolf en 1948 et celle d’Adidas par les frères Adolf Dassler en 1949. Ce n’est que dans les années 70 que les baskets se sont véritablement imposées à tous par la création de la marque Nike.

Cette marque américaine multiplie les collaborations avec plusieurs joueurs, dont Michael Jordan. Reebok reste le précurseur en mettant sur le marché : les Freestyles, les baskets exclusivement faites pour les Femmes.

Ci-dessous un récapitulatif des grandes dates marquantes de l’histoire des sneakers.

  • 1917 : création de la basket avec une semelle en caoutchouc, la Keds ;
  • 1918 : création de la première Converse ;
  • 1948 : création de la marque Puma ;
  • 1949 : création de la marque Adidas ;
  • 1971 : création de la marque américaine Nike ;
  • 1977 : invention de la technologie Air (Nike) ;
  • 1982 : la première paire exclusivement pour femmes est signée Reebok ;
  • 1985 : Nike signe un partenariat avec Michael Jordan (Air Jordan 1).

Voilà en quelque sorte le parcours des sneakers.

Marques et éditions limitées de basket de luxe

Il existe une pléthore de marques et éditions limitées de baskets de luxe pour femmes.

Marques de baskets de luxe pour femmes

Les plus répandus sont : Gucci, Balenciaga, Off-White, Burberry, Alexander McQueen, Jordan, Converse, Prada, Reebok, Saint Laurent, Nike, Adidas, Puma, Valentino Garavani, Stella McCartney, Brunello Cuninelli, Versace, Hermès, Dolce & Gabanna, Fendi, Bottega Veneta, Givenchy, Rick Owens, Chloé, Acné Studio, etc.

Éditions limitées

Pour toute admiratrice de sneakers, les sorties les plus rares qui valent beaucoup sont les éditions limitées. Ayant compris cela, les grandes enseignes de sneakers n’ont pas attendu pour se lier avec le monde de la Haute Couture. D’Adidas à Nike en passant par Jordan, les collaborations affluent. Les releases en édition limitée sont une mine d’or.

Voici un aperçu de quelques majestueuses paires : Nike Air Jordan 3 Retro Barely Grape Sneakers Femme, Nike Air Max 270 React Bauhaus Femme, Skechers Baskets avec détails bijou, Adidas Chaussure Disney ZX 8000 Femme, HUGO BOSS Baskets style tennis Femme, Converse Chuck 70 HI STRIPED TERRY CLOTH, etc.

Coût des baskets de luxe

Le monde du luxe s’est attaché au basique du sportwear entre autres les sneakers. Les femmes y attribuent tout de même le tiers de leur budget chaussures. Il est maintenant commun de voir de belles et élégantes femmes habillées de la tête au pied par les plus grandes maisons et ayant pour finition des baskets et pas des moindres.

Objet de design par prédilection, la basket est retouchée bon nombre de fois au gré des designers : ajout de strass, paillettes, plumes, bijoux, etc. Ainsi, une paire de chaussures peut coûter moins de 600, entre 600 et 1000 euros, voire au-delà de 1000 €. Certaines personnes diront que c’est cher, mais cela en vaut largement la peine.

Au regard du lieu de fabrication, des matières, toute la différence y est.  Les ateliers des maisons de luxe se situent en Italie, en Espagne ou au Portugal.  N’en demeure que parmi elles, à l’instar de Balenciaga, certains fabricants délocalisent une partie de leur production à l’extérieur pour pouvoir efficacement répondre à la demande.

À la sortie des usines, les produits valent entre 60 et 100 €. Le prix de vente final est obtenu après ajout du ratio de marge des maisons de luxe, soit 6 à 7 fois le prix de sortie de base. N’empêche, il faut reconnaître le travail créatif des designers.  La paire Archlight de Vuitton avec sa semelle en forme en vague ou d’accent circonflexe qui déclassent les codes de l’esthétique le montre bien.

Conclusion

Les sneakers tiennent le rôle de marqueurs de la globalisation des cultures et de progression des standards vestimentaires. Véritables accessoires de mode, ils ont encore un bon temps à faire au-devant la scène (lors des défilés de mode) et dans les ateliers des designers.