pots alimentation
Food

Baies de genièvre : par quoi les remplacer ?

Les baies de genièvre sont des fruits présentant de nombreuses vertus, qui peuvent être utilisées de diverses manières. On s’en sert surtout sous forme d’épices, pour apporter un goût unique et une odeur savoureuse au plat. Malheureusement, ces baies sont assez difficiles à trouver en dehors des régions alpines d’Europe. Vous pourrez néanmoins utiliser ses différents substituts, afin d’aromatiser délicatement vos plats et retrouver sa saveur.

Qu’est-ce que les baies de genièvre ?

baies de genièvre sur l'arbre

Avant de vous expliquer comment remplacer les baies de genièvre dans vos plats, nous allons d’abord nous intéresser à l’origine de ce fruit. Tout d’abord, il faut savoir que cette baie aux nombreuses vertus est issue d’un arbre appelé le genévrier. On l’appelle la baie de genièvre, mais en réalité, il ne s’agit pas d’une baie à proprement parler. Il s’agit plutôt d’un cône de la plante, utilisé sous différentes formes, mais le plus souvent en cuisine.

On la considère comme l’une des meilleures épices utilisées en Europe. Elle est très répandue dans les régions montagneuses, dans les Landes et aussi dans l’ensemble de l’hémisphère nord de la France. La plante qui permet d’obtenir les baies de genévrier, peut pousser sous la forme d’un arbre haut de plusieurs mètres, ou sous forme de buisson. Tout dépend de l’endroit où elle se trouve.

Déjà dans l’antiquité ses vertus étaient connues. Les Egyptiens s’en servaient d’ailleurs comme plante médicinale. Ensuite, au début de l’histoire contemporaine, les baies de genièvre ont fait leur apparition dans les livres de recettes du terroir. C’est donc sans surprise si aujourd’hui, ces baies sont utilisées comme principale épice pour de nombreuses recettes dans le nord de la France. On en retrouve dans les gaufres, la choucroute, ou encore les terrines, car elles apportent une délicieuse saveur herbacée.

Quels sont les bienfaits des baies de genièvre ?

Les baies de genièvre ne sont pas utilisées uniquement comme un aromate pour parfumer les plats. En effet, en plus d’être une épice exceptionnelle, cette baie peut aussi être utilisée sous diverses formes qui permettent de mieux profiter de ses nombreux bienfaits. Au nombre de ces derniers on peut citer :

  • La stimulation de l’estomac ;
  • L’amélioration de l’élimination des gaz ;
  • Les propriétés anti inflammatoires ;
  • La réduction de la pression artérielle ;
  • La diminution du taux de sucre dans le sang ;
  • La protection des reins, etc.

A tout ceci on peut ajouter une efficacité avérée contre des troubles et affections en tout genre tels que :

  • Les problèmes de digestion lente ;
  • L’anorexie ;
  • L’inappétence ;
  • La fermentation intestinale ;
  • Les états de fatigue ;
  • Les infections urinaires ;
  • L’arthrite ;
  • L’obésité ;
  • Les affections de la peau comme les plaies, l’acné, l’eczéma, etc.

Comment consommer les baies de genièvre ?

Comme nous l’avons mentionné plus haut, les baies de genièvre peuvent être consommées de diverses manières, et pas seulement comme des épices. Vous pouvez les utiliser pour assaisonner vos plats, sous forme de traitements contre divers maux, etc. Vous voulez intégrer ces baies à votre alimentation pour profiter de ses bienfaits ? Alors nous vous proposons un petit aperçu des nombreuses possibilités que vous avez pour les consommer.

Sous forme d’épice

Les baies de genièvre sont utilisées pour atténuer les saveurs fortes des viandes comme le gibier. On les utilise donc pour rôtir la viande, ou encore pour la marinade des viandes et des poissons. Vous pouvez aussi vous en servir pour des recettes classiques, car elles apportent une délicate odeur parfumée qui permet de relever le goût de vos plats.

Sous forme de fruits à croquer

N’ayez pas peur de son goût, car même s’il est assez prononcé au début, on s’y fait assez rapidement. Vous pouvez donc croquer une ou deux baies fraîchement cueillies, sans avoir à les faire cuire auparavant. Ce mode de consommation permet de rafraîchir l’haleine, et de profiter aussi des différents bienfaits de ces baies.

Sous forme d’arôme pour les boissons alcoolisées

baies de genièvre fraiches

Certaines bières et d’autres boissons alcoolisées produites en Europe sont aromatisées aux baies de genièvre. Vous pouvez donc les utiliser pour produire vos propres bières et leur donner une saveur unique.

Sous forme de poudre ou de pâte

Vous pouvez écraser des baies de genièvre fraîches ou séchées, afin de les utiliser pour préparer des infusions. Ici la cuisson des baies n’est pas nécessaire, puisqu’il suffit d’une tasse d’eau bouillante pour que votre préparation soit prête.

Sous forme d’huile essentielle

Certains fabricants sont spécialisés dans la production d’huile essentielle à base de baies de genièvre. Vous pouvez vous en procurer, car cette huile peut être très efficace contre les problèmes comme les rhumatismes.

Par quoi remplacer les baies de genièvre ?

baies de genièvre pour préparation gateau

Vous souhaitez réaliser une recette à base de baies de genièvre ? Sachez que si vous n’habitez pas dans le nord de la France, vous aurez du mal à en trouver. Heureusement, vous pouvez vous rabattre sur ses nombreux substituts que nous vous présentons.

Les feuilles de laurier

Pour les recettes de plats à braiser, vous pouvez remplacer les baies de genévrier par des feuilles de laurier. Il est conseillé de les écraser auparavant, pour bien faire ressortir leur arôme et leur saveur.

Les gins

Le gin est considéré comme l’un des substituts les plus efficaces des baies de genévrier. En effet, lorsqu’il est écrasé, il permet d’obtenir la même saveur dans vos plats. Cependant, il est conseillé d’éviter l’utilisation des gins aromatisés.

La graine de carvi

Si vous avez besoin de baies de genévrier pour une recette de choucroute, alors le meilleur substitut à utiliser, c’est la graine de carvi. Vous pouvez aussi l’utiliser pour assaisonner vos viandes.

Le romarin

Le romarin présente une saveur herbacée très proche de celle des baies de genévrier. Vous pouvez donc l’utiliser comme substitut pour assaisonner la viande et le gibier.