Une femme qui se rongent les ongles
Beauté

Comment arrêter de se ronger les ongles ?

Encore appelée l’onychophagie, l’action de se ronger les ongles est une habitude fréquente chez les enfants de plus de trois ans, les préadolescents et les adultes. Si cette manie paraît anodine, elle a des répercussions sur la santé de la personne qui la pratique. Il convient alors de trouver des solutions pour résoudre ce problème. Découvrez dans cet article, les causes, les conséquences et quelques conseils pour arrêter de ronger les ongles.

L’onychophagie : une fâcheuse manie !

L’onychophagie est un comportement compulsif qui consiste à ronger les ongles des doigts. Ce problème survient souvent de manière banale et elle reste sans gravité. En France, une personne sur trois est atteinte par cette manie. Chez certains cas isolés, ce problème s’aggrave et provoque des conséquences esthétiques. Quelles sont les causes et les effets de l’onychophagie ?

Quelles sont les causes de l’onychophagie ?

Les causes de l’onychophagie sont multiples, mais elles sont généralement liées à une situation de stress ou de concentration. Les personnes qui sont en sevrage tabagique ont habituellement les doigts rongés. Une anxiété au travail et une situation stressante dans la vie personnelle provoquent également l’onychophagie. Les raisons qui justifient cette maladie dépendent de l’âge et du sexe des personnes concernées.

Quelles sont les conséquences de l’onychophagie ?

Lorsque certaines personnes sont anxieuses, elles rongent et mangent leurs ongles afin de se sentir mieux. Malheureusement, cela peut avoir des résultats négatifs sur leur santé, notamment sur leur appareil digestif. En effet, lorsqu’elles rongent l’ongle, il passe dans le tube digestif, ce qui peut provoquer des troubles digestifs en raison de la présence de bactéries. Rappelons que ces dernières sont présentes sur les doigts en raison des différentes activités que vous réalisez au quotidien.

L’une des principales conséquences du rongement des ongles, c’est leur abîmement. En effet, lorsque vous coupez les ongles avec vos dents, les germes peuvent s’infecter. Vous risquez alors de développer un panaris, un champignon au bout des ongles ou une mycose.

En outre, le rongement des ongles provoque un sentiment d’insécurité et d’inconfort en public. Un adolescent qui souffre de ce trouble aura des difficultés à montrer ses doigts en public et à se faire des amis.

Enfin, lorsque vous rongez vos ongles, vous abîmez progressivement l’émail dentaire. C’est la raison pour laquelle vous devez trouver les solutions adaptées afin d’arrêter cette mauvaise manie.

Lisez également : La perte de masse de cheveux est-elle inquiétante ?

Comment arrêter de se ronger les ongles ?

Pour arrêter de se ronger les ongles, il existe plusieurs solutions auxquelles vous pouvez recourir. En voici quelques-unes.

La recherche de l’origine du problème

Le rongement de l’ongle est en réalité un symptôme qui cache un problème important. Pour arrêter cette manie, vous devez donc déterminer ce qui en est à l’origine. Si vous vous stressez par rapport à une situation, l’idéal serait de trouver une solution afin de laisser vos doigts respirer.

La pose de vernis et de faux ongles

En pharmacie, il existe des vernis amers qui ont un goût très désagréable. En vous procurant ce produit, vous n’aurez plus envie de grignoter le bout de vos ongles. En outre, vous pouvez poser de faux ongles. Ce qui est intéressant avec cette solution, c’est que le temps de leur pose sur vos doigts, vous ne pourrez pas les ronger. Cette solution convient davantage aux femmes même si les hommes peuvent l’utiliser.

L’hypnose et le chewing-gum

Pour arrêter de grignoter les ongles, l’hypnose est une excellente idée. Votre spécialiste vous permettra de déterminer la cause inconsciente de votre anxiété afin que vous arrêtiez cette manie désagréable. Enfin, vous pouvez mâcher du chewing-gum afin d’occuper votre bouche. Cela vous empêchera de ronger vos ongles. Si vous le souhaitez, vous pouvez trouver des gestuelles de remplacement comme la manipulation d’un stylo ou d’une balle antistress.