Cafetière en aluminium
Food

Cafetière italienne en aluminium : quel danger ?

La cafetière en aluminium fait partie de la culture des Italiens depuis plusieurs décennies. Elle sert principalement à la préparation du café expresso, une boisson au goût et aux arômes envoûtants. Bien qu’elle soit utile à la réalisation du célèbre breuvage de couleur sombre, elle comporte cependant plusieurs risques pour l’organisme. Cette problématique ne concerne pas seulement les Italiens, mais tous les utilisateurs de cafetière en aluminium. Découvrez les origines de la cafetière en alu et les principaux dangers auxquels cet ustensile vous expose.

Cafetière en aluminium : une tradition italienne

Première apparition de la cafetière en aluminium

La cafetière en aluminium est un symbole du savoir-vivre italien. Cela lui a d’ailleurs valu le nom de cafetière italienne. En réalité, cet ustensile a fait sa première apparition au cours des années 30. Il s’agit d’une invention de l’ingénieur italien Alfonso Bialetti.

Ce dernier décida de créer en 1933, la première cafetière à expresso qui pourrait servir en cuisine. Il conçut alors un corps en aluminium et y ajouta la poignée en bakélite. Durant cette période, de nombreux ustensiles de cuisine sont d’ailleurs produits à partir de l’aluminium.

La cafetière en aluminium inventée par Bialetti dispose de 8 facettes. Encore aujourd’hui, elle est considérée comme une œuvre d’art et est exposée dans plusieurs musées d’art moderne.

La démocratisation de l’expresso avec la cafetière en aluminium

Personne qui verse du café dans une tasse

Avant l’invention de la cafetière en aluminium, seules les familles nanties avaient l’habitude de consommer un délicieux expresso le matin. En effet, les machines à café expresso de l’époque coûtaient assez cher. Les cafetières de Bialetti ont alors permis à de nombreuses familles en Italie de savourer un délicieux café sans dépenser une fortune.

 

De plus, le modèle proposé par l’ingénieur italien était pratique et simple d’utilisation. Cette cafetière se servait de la vapeur d’eau sous une forte pression, pour produire un café savoureux. Il s’agissait surtout d’un ustensile de qualité vendu à un prix très abordable.

Mode d’utilisation de la cafetière italienne en aluminium

Le mode de fonctionnement de la cafetière en aluminium est assez simple. Dans un premier temps, il fallait remplir le réservoir d’eau et s’arrêter seulement au niveau de la soupape de sécurité. De même, un filtre sous la forme d’un entonnoir devait être inséré à l’intérieur du réservoir.

Dans un second temps, il fallait remplir le filtre de café déjà moulu. Un deuxième filtre devait être inséré au préalable dans la partie supérieure de cet ustensile. Il suffisait alors de mettre la cafetière en aluminium sur le feu, afin de faire bouillir l’eau qui se transformera en vapeur.

Bien sûr, un joint d’étanchéité a été installé sur ce modèle très présent dans la tradition italienne. Celui-ci permet d’augmenter la pression au niveau de la partie inférieure. Grâce à l’ébullition, la pression augmente dans le réservoir et l’eau bouillante traverse l’entonnoir puis le café moulu, pour rejoindre la partie supérieure. C’est ainsi qu’un délicieux expresso était obtenu pour être ensuite servi sur la table.

Entretien de la cafetière en alu

En ce qui concerne l’entretien de la cafetière en aluminium, il fallait régulièrement procéder au remplacement du joint d’étanchéité. De même, il était important de s’assurer que la soupape n’était pas obstruée par un corps étranger.

Par ailleurs, seul l’usage de l’eau chaude est conseillé pour nettoyer cette cafetière. Les savons et autres détergents ne feraient que détruire la fine pellicule qui évite d’avoir un café au goût métallique.

Toutefois, être aussi méticuleux ne vous préserve pas des dangers que comportent les cafetières en aluminium. Il est alors important de s’informer sur la cafetière italienne aluminium danger.

Voir aussi l’article : 3 astuces pour un meilleur café maison

Pourquoi l’aluminium est dangereux pour la santé ?

Toxicité de l’aluminium sur le système nerveux central

Les principaux effets nocifs de l’aluminium se constatent au niveau du système nerveux central de l’homme. Il s’agit des affections telles que l’encéphalopathie et les troubles psychomoteurs. Les méfaits de l’aluminium ont également été constatés sur les tissus osseux.

Plusieurs études ont été menées afin de découvrir la dangerosité de l’aluminium pour le système nerveux central. La première hypothèse était qu’il existait un lien de causalité entre l’aluminium et l’Alzheimer. Bien que cela n’ait pu être démontré, certains scientifiques pensent qu’il existe un lien entre cette maladie et les eaux ayant l’aluminium dans leurs propriétés alimentaires.

Cependant, il a été prouvé que l’asthme, la bronchite et la bronchite chronique sont des manifestations de l’effet toxique de l’aluminium sur le système respiratoire.

Un lien entre cancer et aluminium ?

Le processus permettant de produire l’aluminium a été classé en 1987 par le CIRC, comme un processus cancérigène. Cela était dû au fait que divers éléments épidémiologiques ont accentué les risques de cancers de la vessie et du poumon chez les travailleurs exposés. Cependant, ces données n’étaient pas suffisantes pour définir l’aluminium comme un élément cancérigène.

Des études plus récentes ont évoqué l’existence d’un lien entre l’accroissement des cas de cancer du sein et l’usage d’anti-transpirants en aluminium. En effet, plusieurs cancers sont apparus de manière précoce chez les utilisateurs de ces produits cosmétiques.

Ces derniers contiennent divers composants chimiques et métaux, dont les sels d’aluminium. Malheureusement, il n’y a aucune certitude qu’il existe une corrélation entre l’utilisation de déodorants et l’accroissement des risques de cancer.

L’aluminium à l’origine de la myofascite à macrophage

Les sels d’aluminium sont également employés dans la production des vaccins. Ils jouent le rôle d’adjuvants, c’est-à-dire des substances administrées avec un antigène. Le but de ce procédé est d’influer sur le système immunitaire humain.

Même si l’usage de cette technique date de plusieurs décennies, de nouvelles études ont révélé que l’aluminium ne se dissout pas immédiatement dans les tissus. Il en ressort que les vaccins seraient à l’origine de la myofascite à macrophage. Cette maladie dégénérative découverte en 1998 se manifeste par la fatigue chronique, les troubles articulaire, musculaire et cognitif.

Quelles différences entre cafetière aluminium et cafetière inox ?

Café avec une mousse de lait en feuille

Cafetière en aluminium : accessible et facile d’entretien

La cafetière en aluminium est la forme la plus répandue de cafetière italienne, mais également la plus ancienne. Elle est appréciée par de nombreux puristes, notamment ceux qui ont grandi avec ce type d’ustensile à la maison. De plus, il s’agit d’une cafetière assez accessible pour les familles à revenus modestes.

Les cafetières en aluminium existent sous différentes tailles et formes. Les choix de coloris varient entre la couleur métallique, les couleurs vives et les teintes acidulées. L’intérêt de l’aluminium est qu’il permet de donner une multitude de designs aux ustensiles. Aussi, il constitue un matériau peu coûteux et facile à extraire.

Cafetière inox italienne : durable et solide

L’acier inoxydable est en quelque sorte le petit nouveau dans l’industrie de fabrication de cafetières italiennes. Il s’agit d’un matériau à la fois durable et solide sur lequel de nombreux fabricants ont choisi de miser. Bien que les cafetières en inox soient vendues plus cher, elles comportent de nombreux avantages.

En premier, il est aisé de nettoyer la cafetière en acier inoxydable. Aussi, cet ustensile est adapté aux cuisinières à induction et aux fours à céramique. Secundo, le temps mis par l’eau pour atteindre l’ébullition est plus réduit. Préparer le café expresso le matin devient donc rapide grâce à cette cafetière.

Les principales différences entre les deux

La première différence entre la cafetière en aluminium et celle en inox réside au niveau du prix. Une cafetière en acier inoxydable coûte plus cher que celle en alu, compte tenu de la grande facilité à extraire l’aluminium. Par ailleurs, l’inox est un matériau plus solide que l’aluminium.

Un deuxième aspect permettant de différencier ces deux types d’ustensiles est le nettoyage. La cafetière en inox est plus facile à laver qu’une en aluminium. De plus, certains consommateurs se plaignent du fait que le café préparé dans un récipient en alu a un goût métallique.

Un troisième point de différence entre la cafetière en alu et celle en inox est le temps de préparation. Cela prend moins de temps de faire bouillir l’eau dans un ustensile en inox comparativement à celui fait en aluminium. Pour finir, l’acier inoxydable résiste mieux au temps que l’aluminium du fait de ses propriétés antioxydantes.