Peut-on congeler de la levure fraîche ?

Peut-on congeler de la levure fraîche ?

La levure fraîche, plus connue sous le nom de levure de boulanger, est un composé chimique servant au processus de panification. Cependant, il arrive souvent que l’utilisateur n’ait besoin que d’une partie de la levure pour réaliser son pain. Le problème qui se pose alors est de savoir quoi faire du reste de la levure fraîche. Pour y remédier, la congélation est la solution la mieux adaptée. Découvrez comment congeler votre levure de boulanger pour la réutiliser au moment opportun.

Les particularités de la levure fraîche

Pain tranché

La levure fraîche, qu’est-ce que c’est ?

La levure fraîche est un composé vivant et actif, car il s’agit en réalité de champignons de taille microscopique. Ces derniers se développent dans une atmosphère plutôt tiède. Comme leur nom l’indique, les cubes de levure de boulanger servent à la confection du pain et de diverses viennoiseries.

Cette levure généralement incorporée à la pâte à pain ne doit pas être confondue avec la levure chimique. Celle-ci est utilisée principalement pour réaliser de délicieux gâteaux. Vous pouvez retrouver la levure fraîche dans les rayons de supermarchés ou auprès d’un boulanger, s’il est sympa. Elle se présente en général sous la forme de cubes beiges allant de 42 g à 500 g.

Il existe également les levures de boulanger en vrac, qui sont déjà émiettées et non commercialisées sous la forme cubique habituelle.

Par quel procédé obtient-on la levure de boulanger ?

La levure de boulanger ou levure fraîche est obtenue grâce à la culture de diverses souches de microorganismes appelés Saccharomyces cerevisiae. Ces souches peuvent être cultivées seules ou en combinaison. Ces microorganismes servent à la fermentation du pain. Bien que cette levure soit souvent vendue sous forme solide, il en existe également sous la forme liquide.

Par ailleurs, il faut savoir que la levure fraîche ne doit pas être confondue avec la levure de bière. En dépit du fait qu’elles sont issues de la même souche de champignons, elles possèdent une composition et des effets différents. Par exemple, la levure de bière contient plus d’acides gras que la levure de boulanger.

En ce qui concerne la levée de la pâte à pain suite à l’incorporation de la levure fraîche, elle est due à un dégagement de gaz. Ce dernier est provoqué par la formation du dioxyde de carbone durant ce processus physico-chimique.

Voir aussi l’article : Recette de lait d’avoine

Comment se sert-on de la levure fraîche ?

Pate à pain pétrie

Pour obtenir l’effet escompté après l’utilisation de la levure fraîche, il est important de respecter à la lettre le mode d’emploi. En premier, il est recommandé de délayer votre levure de boulanger dans une eau tiède. La température de ce liquide ne doit pas excéder 25 °C, afin de permettre à la levure de jouer pleinement son rôle de ferment.

En second, il faudra ajouter à cette eau, une infime quantité de sucre. Cela vise à entamer tout doucement le processus de fermentation. En réalité, l’activation optimale de la levure fraîche aura lieu seulement si vous optez pour une température comprise entre 20 et 30 °C. Au-delà de 30 °C, les microorganismes qui constituent la levure se seraient détériorés. De ce fait, l’action de la levure fraîche sera inhibée.

Par ailleurs, certains utilisateurs choisissent d’émietter la levure fraîche avec les autres ingrédients. Malheureusement, cette attitude est contre-productive, car la levure pourrait mal s’incorporer au mélange.

Congeler la levure de boulanger en 3 étapes

Congelateur

Découper la levure fraîche en plusieurs carrés

Lorsque vous disposez de la levure de boulanger en quantité excessive, il serait préférable de conserver le reste plutôt que de le jeter.

Dans cette optique, la meilleure solution serait de couper le cube de levure de 42 g en 4 parts égales. Cela peut être fait à l’aide d’un grand couteau de boucher ou avec une lame de même hauteur que le cube de levure fraîche.

Il est aussi permis de découper la levure en plusieurs parties de même poids, en tenant compte de la quantité que vous utilisez habituellement. Si elle est égale à 10 g, il faudra trancher le cube de levure en plusieurs parts de 10 g. De cette manière, vous n’aurez qu’à ressortir la quantité nécessaire de levure strictement pour votre préparation.

Par ailleurs, il est important de respecter les mesures d’hygiène lors de la découpe du bloc de levure fraîche. La prochaine étape consiste à emballer les cubes de levure : il s’agit donc d’être précautionneux pour ne pas emballer de saleté qui viendrait annuler les effets de la levure.

Emballer les carrés de levure

Pour emballer les parts de levure de boulanger, il serait préférable d’utiliser un film étirable en cellophane. Ce film alimentaire a l’avantage d’être résistant. De même, son côté transparent facilite la reconnaissance de votre cube de levure plusieurs semaines après l’avoir emballé. Aussi, il est conseillé d’utiliser le polymère polypropylène, car ce matériau demeure longtemps étanche aux microorganismes.

Cependant, durant l’emballage des cubes de levure fraîche, il faudra vous assurer de ne laisser aucun espace où l’air pourrait s’infiltrer. Rassurez-vous, cela ne tuera pas les microorganismes qui constituent la levure, car ils sont capables de survivre dans un milieu totalement dépourvu d’oxygène.

Mettre la levure à congeler

La dernière étape consiste à poser les cubes de levure de boulanger dans un congélateur. Toutefois, il faudra au préalable les disposer dans une boîte fermée de façon hermétique après les avoir convenablement emballés. En général, cela permet de conserver votre levure de boulanger sur une période de 6 mois.

Par contre, il est conseillé de consulter la date de péremption de la levure fraîche avant de la mettre à congeler. Il sera en effet possible de la conserver dans le réfrigérateur jusqu’au moment de son expiration. Pour ceux qui l’ignorent, il est déconseillé de congeler à deux reprises un même cube de levure fraîche. Celle-ci ne conserve plus sa qualité lorsque vous procédez de la sorte.

En outre, congeler un cube de levure fraîche a pour but de garder ce composé chimique actif le plus longtemps possible.

Décongélation de la levure : comment procéder ?

Décongeler la levure à température ambiante

Il existe plusieurs techniques pour décongeler la levure fraîche. Parmi celles-ci figure la décongélation à la température ambiante. Pour ce faire, il suffit de poser le bloc de levure boulangère dans un récipient, au contact de l’air libre. Cela prendra une demi-heure environ, puis la levure sera prête à l’emploi.

En réalité, à l’issue des nombreux jours passés à l’intérieur du congélateur, le cube de levure se remplit de cristaux d’eau. Ce phénomène appelé la cristallisation entraine le mélange de l’eau à la pâte.

Il est alors normal qu’au moment de la décongélation votre levure fraîche se liquéfie. Bien sûr, il n’y a aucune inquiétude à avoir, car cette levure décongelée peut toujours être utilisée. Même à l’état liquide, cette dernière ne perd pas toute son efficacité.

Utiliser l’eau tiède pour décongeler la levure

Décongeler un cube de levure de boulanger peut être effectué en se servant de l’eau tiède. Il est déconseillé de recourir à une eau bouillie, au risque de rendre la levure inactive.

Pour vous assurer que l’eau est à la bonne température, il suffit d’y tremper vos doigts durant quelques secondes. Vous devriez avoir une sensation agréable au toucher de cette eau, de sorte à garantir qu’elle n’est ni trop chaude ni trop froide.

Évidemment, il serait plus judicieux de garder la levure de boulanger dans le film en cellophane, le temps de la laisser décongeler.

Déposer la levure fraîche à décongeler dans du lait tiède

En lieu et place de l’eau, il est aussi possible de mettre le cube de levure à décongeler dans du lait tiède. Ce dernier doit être à une température de 25 °C, qui correspond approximativement à celle de l’air ambiant. Après quelques minutes de patience, vous pouvez ressortir le cube de levure boulangère demeuré dans son emballage.

A lire sur le même sujet

Cafetière italienne en aluminium : quel danger ?

Cafetière italienne en aluminium : quel danger ?

Initiation au vin : comment s’y prendre lorsque l’on n’y connaît rien ?

Initiation au vin : comment s’y prendre lorsque l’on n’y connaît rien ?

Top 10 des gadgets cuisine tendances

Top 10 des gadgets cuisine tendances

Recette lait d’avoine : réalisez-le vous même !

Recette lait d’avoine : réalisez-le vous même !